La rencontre, organisée par l'association L'éducation avant tout, s'est déroulée juste avant le match de football pour la Coupe du monde 2022, au Qatar, entre le Portugal et le Ghana, où Marcelo Rebelo de Sousa a montré son anxiété concernant le match, tout en annonçant que le Portugal devrait marquer trois buts, ce qui s'est finalement produit.

La conversation rapide a porté sur l'éducation et le président de la République portugaise a parlé dans la position d'un professeur, sa profession avant de devenir chef d'État du Portugal. Marcelo a commencé son discours en mentionnant que, tout comme une équipe de football, l'éducation a besoin de "liberté, d'innover scientifiquement, technologiquement", afin qu'il soit possible de s'améliorer "individuellement et collectivement." La première partie du discours était principalement axée sur la liberté d'accès à l'éducation au Portugal, le Président ayant mentionné que les étudiants portugais sont majoritairement des femmes, même les étudiants en doctorat, contrairement à ce que Nana Akufo-Addo a mentionné concernant le Ghana, où les hommes sont toujours en tête de l'accès à l'éducation.

Le président du Ghana a déclaré qu'il y a dix ans, l'accès à l'éducation dans son pays était très limité, car les gens n'avaient pas les moyens de continuer à étudier. Le gouvernement a donc étendu la gratuité de l'enseignement, et Nana Akufo-Addo a mentionné que "l'impact a été spectaculaire." La mesure n'a pas seulement influencé les étudiants mais aussi les enseignants, améliorant la qualité des cours dans les écoles du Ghana.

Les deux présidents se sont accordés sur la nécessité d'atteindre l'équité dans l'accès à l'éducation, en la mentionnant comme l'un des objectifs des Objectifs de développement durable (ODD) pour 2030. Indépendamment du sexe, de l'orientation sexuelle, ou même de la nationalité et de la richesse. Cependant, Marcelo Rebelo de Sousa souligne que le système éducatif portugais doit évoluer, en fonction de l'évolution numérique et sociale. Le président portugais souhaite également ouvrir les frontières afin que les lycéens "puissent circuler librement" pour apprendre dans d'autres endroits, "sans jamais oublier que c'est un objectif social."

Marcelo Rebelo de Sousa a ajouté que ce n'est qu'avec l'éducation que le monde aura un développement durable, qu'il s'agisse de la réalité environnementale ou sociale, soulignant que "tout le monde doit être à l'école."

La conférence s'est terminée lorsque les deux présidents ont échangé le t-shirt de chaque équipe de football, Marcelo Rebelo de Sousa ayant volontiers revêtu le t-shirt officiel de l'équipe de football du Ghana.