Selon CM, le sanctuaire couvrira environ 400 hectares (soit l'équivalent d'environ 400 terrains de football) : 200 sur deux propriétés de la paroisse de Pardais (Vila Viçosa) et la même quantité dans la municipalité voisine d'Alandroal. Au total, il abritera 25 éléphants.

Le projet est un investissement privé, réalisé par Kate Mor, qui appartient à un fonds international pour la protection des éléphants. "Il y a des contacts avec des promoteurs d'un projet de conservation pour accueillir des éléphants qui sont en captivité, soit dans des cirques, soit dans d'autres situations qui, étant donné l'évolution de la législation, ne seront plus légales au Portugal et dans toute l'Europe".

Il y a environ 35 000 ans, il y avait des éléphants dans l'Alentejo, plus précisément sur la côte de Vicentina, dans les régions de Porto Covo, Vila Nova de Milfontes, et dans la zone dunaire de Malhão, selon une enquête menée par une équipe du Geopark Naturtejo da Meseta Meridional, qui a publié une description détaillée de trois traces produites par ces animaux.


Author
TPN